Écrit par Robert Steinadler il y a un mois

MiCA en devenir : L'UE fait progresser la réglementation sur les cryptos 

L'UE est toujours en train de réfléchir à la manière dont elle souhaite voir le marché des crypto-monnaies réglementé. C'est très intéressant car, dans le même temps, nous pouvons observer comment le Royaume-Uni traite potentiellement certaines choses différemment. Il faudra des années pour que le MiCA entre pleinement en vigueur. Certaines décisions suscitent la controverse dans le public tandis que d'autres sont acclamées parce qu'enfin, la réglementation semble avoir du sens. 

Quelle est la dernière décision en date et pourquoi est-elle une bonne idée malgré les critiques de certaines parties ? 

Fermons toutes les échappatoires 

L'une des principales préoccupations est que les crypto-monnaies pourraient être utilisées pour des activités indésirables. Bien que les données montrent clairement que la grande majorité des transactions ne sont pas liées à une quelconque activité suspecte, certains hommes politiques restent sceptiques à ce sujet. 

La raison en est simple : si un acteur malveillant répartissait les transactions et ses avoirs sur plusieurs wallets, il pourrait se retrouver en dessous d'un certain seuil et passer outre tous les contrôles en place en transférant de nombreux petits montants. Avec sa dernière décision, l'UE a comblé cette lacune et n'a autorisé aucun seuil. Toutes les parties doivent être identifiées et si le montant d'une transaction dépasse 1 000 euros, le prestataire de services concerné doit vérifier si le wallet appartient bien à son client. 

Cette règle ne s'appliquera qu'en cas d'interaction avec un prestataire de services centralisé tel qu'un broker ou une bourse de crypto-monnaies. Toutes les transactions de pair à pair entre citoyens à partir de wallets non hébergés n'ont pas besoin de se conformer à cette règle. 

Pourquoi est-ce une bonne chose ? 

D'une manière générale, MiCA apportera plus de clarté aux entreprises et aux consommateurs. Chaque État membre de l'UE doit déjà prendre des mesures pour satisfaire aux critères du GAFI et à la règle dite du voyage. Le problème est que chaque pays a adopté sa propre approche. Mais les crypto-monnaies et les entreprises affiliées opèrent à l'échelle internationale et, par conséquent, un ensemble unique de règles est nécessaire pour tous les acteurs du marché car cela facilite le fonctionnement et le commerce. 

Avec MiCA, l'UE dispose enfin de cette norme unique qui rendra les choses plus faciles et plus sûres. Cela étant dit, la plupart des critiques de la récente décision estiment qu'il est mauvais de contrôler tous ces wallets. Le fait est que les banques disposent déjà de toutes les données de leurs clients, tandis que les prestataires de services du secteur de la crypto-monnaie doivent déjà identifier leurs clients. En fin de compte, il n'y a rien de nouveau en ce qui concerne certains aspects de la protection des consommateurs. 

Il est également important de comprendre que tout cela a pour but d'éviter que de mauvaises choses ne se produisent. Avec la nouvelle réglementation en place, le commerce et l'interaction avec les crypto-monnaies deviendront plus sûrs et plus faciles dans toute l'UE. 

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 70 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app