Pourquoi le changement de paradigme est si important pour l'Ether

Écrit par Erik Weijers il y a un mois

Le succès des Layer 2’s, baissier pour l'Ethereum ?

Étant donné qu'Ethereum ne sera pas mis à l'échelle de manière significative avant au moins un an, les solutions de layer 2 comme Matic en ont bénéficié et pourraient continuer à en bénéficier. Si « l'activité économique » se produit sur les chaînes de niveau 2, alors le token de ce réseau en bénéficiera.

Le prix de l'Ether est en corrélation avec la quantité d'activité sur la blockchain Ethereum, c'est-à-dire le nombre de transactions. C'est pourquoi nous avons assisté à une baisse du prix de l'ETH depuis mai 2021 : Ethereum s'est engorgé et l'activité s'est déplacée ailleurs. Pas seulement vers des concurrents comme Solana et Avalanche, mais aussi vers des solutions dites de layer 2. Ces dernières profiteraient sûrement à l'Ethereum, non ? Puisque ces solutions de layer 2 sont toujours fondées sur Ethereum ? Pas si vite. Le passage d'une chaîne unique à des solutions de layer 2 a de grandes implications pour la valorisation de l'ETH.

À propos des solutions de Layer 2

Les solutions de layer 2 traitent les transactions en dehors du Mainnet d'Ethereum pour atteindre l'évolutivité. Elles sont comme des routes qui sortent et entrent sur l'autoroute d'Ethereum. Elles déchargent le trafic afin qu'Ethereum ne soit pas trop encombré. En contrepartie, les utilisateurs doivent supporter un léger surcroît de risque : après tout, chaque mouvement dans le trafic est source d'un accident potentiel.

Polygon (MATIC) est la solution de layer 2 la plus largement adoptée pour Ethereum. Et de loin. Elle peut traiter 500 fois plus de transactions par seconde qu'Ethereum. Les autres layers 2 populaires sont Arbitrum et Loopring. Arbitrum a gagné beaucoup de terrain depuis son lancement en mai 2021. Contrairement à la plupart des layers 2, Arbitrum n'a pas son propre token. Loopring utilise des rollups à connaissance zéro (ZK) : une façon de compresser les données de transanction Ethereum et de les réinjecter dans la chaîne Ethereum, afin d'obtenir un meilleur débit.

Le potentiel des solutions de layer 2

Quel est donc le « modèle économique » d'Ethereum par rapport aux L2 ? Ethereum fournit un système de contrôle : il doit encore être « consulté » pour approuver les transactions par lots des rollups. Ce sont des transactions coûteuses en termes de frais de gaz. Mais si vous réalisez que des milliers de transactions de layer 2 tiennent dans un seul lot, les frais de gaz plus élevés ne compenseront pas la demande perdue d'espace de blocs Ethereum. L'avènement des transactions de layer 2 est donc l'une des raisons pour lesquelles l'Ether ne s'est pas si bien comporté l'année dernière, du moins en termes de prix du token.

Tout cela est bien sûr bon pour l'écosystème et pour les layers 2, mais pas nécessairement pour le prix de l'Ether. C'est parce que les frais de l'écosystème ethereum seraient répartis entre les principales L2. Chaque application décentralisée (comme Uniswap) qui migrerait d'Ethereum vers les L2 renforce l'argument commercial en faveur du token de la L2 au lieu de l'Ether.

Conclusion

L'hypothèse selon laquelle le prix de l'Ether ne bénéficierait pas de la mise à l'échelle reste une hypothèse. Dans les mois et les années à venir, nous devrons voir comment tout cela se passe. Il sera également intéressant d'observer l'importance des layers 2 une fois qu'Ethereum aura été mis à l'échelle avec les shard chains. Comme nous l'avons mentionné, cela n'arrivera pas dans les 12 prochains mois au moins (la fusion Ethereum à venir n'améliorera pas l'évolutivité).

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 70 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app