Écrit par Erik Weijers il y a 7 mois

Les apes achètent les punks

La baisse temporaire des prix des collections NFT CryptoPunks et Bored Apes s'est inversée après l'annonce que les fondateurs du Bored Ape Yacht Club (BAYC) ont acheté la propriété intellectuelle des CryptoPunks. C'était le premier méga deal au pays des NFT.

Depuis la mi-février environ, les prix des Apes et des Punks ont un peu baissé. Fin janvier 2022, il fallait encore débourser au moins 100 ETH pour le Ape le moins cher - ce montant est temporairement tombé à 80 ETH : une aubaine ! Et bien que le marché des CryptoPunks ne se soit certainement pas effondré, la valeur des Punks a chuté encore plus que celle des Apes. En outre, le montant moyen des ventes de NFT a diminué de manière générale pour toutes les collections de NFT. En revanche, le nombre d'utilisateurs uniques ayant acheté un NFT en février 2022 a atteint un niveau record.

Le propriétaire de Bored Apes achète les droits CryptoPunks

Revenons aux nouvelles de dernière minute, probablement la plus grande nouvelle depuis que le monde NFT existe. C'est comme si Netflix avait racheté Disney. Larva Labs, les créateurs des CryptoPunks, ont vendu la propriété intellectuelle des CryptoPunks à Yuga, la société derrière les Bored Apes. Les Bored Apes avaient déjà dépassé les Punks en termes de prix pour leur collection. Yuga est une société qui a clairement plus de sens du marketing que Larva Labs, une société d'artistes et d'esprits libres. La valeur marchande totale de tous les NFT sous l'égide de Yuga avoisine désormais les 10 milliards de dollars.

Les CryptoPunks existent depuis 2017 et ont donc le statut d'OGs du monde des NFT. Il y a quelques mois, un Punk a été vendu pour 8000 ETH. Les Bored Apes n'ont été lancés qu'au printemps 2021 mais ont rapidement gagné en notoriété, notamment parce que des célébrités comme Eminem, Snoop Dogg et Justin Bieber ont acheté un Ape. Un Ape fait véritablement de son propriétaire un membre d'un club, avec toutes sortes d'avantages. Par exemple, les acheteurs de Apes recevaient en prime des NFT supplémentaires : les Mutant Apes. Ceux-ci se sont également avérés précieux. Yuga, à son tour, en profite en percevant des royalties sur chaque vente.

Pour de nombreux propriétaires, les Apes avaient plus de valeur que les Punks car ils pouvaient également être utilisés pour le marketing et les produits dérivés. Selon certains propriétaires, l'entreprise à l'origine des Punks n'était pas claire à ce sujet. Après le rachat, Yuga a immédiatement annoncé que les propriétaires de Punks pouvaient utiliser leurs jpegs préférés à des fins commerciales, tout comme les propriétaires de Apes y étaient déjà autorisés.

Y a-t-il encore de l'essence dans le réservoir ?

La baisse des prix des Punks et des Apes est largement terminée, comme mentionné ci-dessus. Il est intéressant de noter qu'en décembre et janvier (selon Delphi Digital), les prix de l'essence sur Ethereum étaient en corrélation avec les pics d'échanges de NFT. Les Punks et les Apes sont tous deux frappés sur Ethereum, ce qui signifie qu'il faut des ETH pour les échanger. D'ailleurs, Ethereum reste la blockchain sur laquelle s'échangent de loin le plus de NFT. L'Ethereum représente plus de 80 % du volume des transactions.

Certains analystes considèrent que la reprise des prix est temporaire. Selon M. Fox, jeune trader et analyste NFT, le marché NFT semble quelque peu saturé et manque de dynamisme. S'il pense qu'il est possible que le marché ne soit que temporairement en baisse, il constate également un manque d'innovation. Bien que les NFT soient utilisés dans le secteur de la musique et de l'immobilier, ce cas d'utilisation n'en est vraiment qu'à ses débuts.

La question est de savoir si les Apes et les Punks conserveront leur valeur élevée à l'avenir. Pourquoi sont-ils devenus si populaires et si chers au départ ? Une partie de l'engouement était dû à l'idée que nous allions bientôt nous promener dans le métavers avec notre propre photo de profil numérique, dont la plus prestigieuse aurait bien sûr une valeur considérable. Après tout, les célébrités et les personnes fortunées aiment se montrer.

Le problème, cependant, est que les créateurs de métavers comme Decentraland et Sandbox n'ont pas encore intégré cette fonctionnalité d'avatar. Ce cas d'utilisation n'est donc que spéculation. En attendant, les acheteurs les exhibent sur Twitter et Instagram. Une chose est sûre, les Apes et les Punks sont rares : les deux collections ne comptent que 10 000 cryptos de collection numériques uniques.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 80 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app