Ethereum 2.0 - Comment l'ETH va-t-elle faire face à la grande transition ?

Écrit par Erik Weijers il y a 18 jours

La fusion d'Ethereum est-elle reflétée dans le prix de l'ETH ?

La prochaine fusion d'Ethereum est l'événement le plus longtemps attendu en crypto ces dernières années. Ces derniers mois, les marchés semblent exprimer des attentes positives : le prix de l'Ethereum a mieux résisté que celui du Bitcoin. Mais la fusion, attendue aux alentours du 15 septembre, est-elle déjà totalement valorisée ? Ou bien une fusion réussie entraînera-t-elle une hausse des prix ? Nous vérifions l'opinion de trois éminents analystes.

Dans une interview récente, le fondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, a estimé que la fusion n'était pas encore prise en compte. Il s'est empressé de préciser qu'il ne parlait pas du prix de l'Ether. Il parlait plutôt de l'humeur qui va s'améliorer. Après tout, la Fusion a pris tellement de temps qu'elle est presque devenue un mirage. Le doute des personnes extérieures sur les progrès réalisés va enfin disparaître.

Certains traders / spectateurs de l'espace crypto ont été moins timides pour peser sur la question de savoir si le prix de l'Ether (actuellement autour de 1550 dollars) reflète l'élan positif que l'étape technique pourrait fournir.

Raoul Pal : L'éther va devenir attrayant pour les investisseurs traditionnels

Examinons d'abord l'opinion de Raoul Pal, vétéran du trading macro et PDG de Real Vision. Après la fusion, l'Ethereum peut être mis en gage en échange d'intérêts, payés en Eth. Tant qu'il y aura une demande d'espace de blocs, l'Ether pourrait devenir un véhicule d'investissement relativement sans risque qui génère du rendement. Cela le rendra plus intéressant pour les investisseurs traditionnels. Cette foule ne posséderait pas d'or ou de monnaie. Le rendement est ce qui compte pour eux et ils pourraient monter dans le train du jalonnement. Pas immédiatement, probablement, mais progressivement.

Selon Raoul Pal, Ethereum devient la référence en matière de rendement dans l'espace cryptographique, comme les obligations du Trésor américain pour le marché obligataire international. Les investisseurs n'en ont pas encore pris conscience et n'en ont donc pas tenu compte.

Arthur Hayes : des conditions de marché favorables

Arthur Hayes, co-fondateur de BitMEX, est d'accord avec le raisonnement ci-dessus de Raoul Pal. Ce qu'il ajoute comme raisons d'acheter de l'Ether maintenant - si vous y croyez - sont les circonstances du marché.

Tout d'abord, étant donné toutes les ventes forcées qui ont eu lieu pendant le récent crash du marché, il n'y a pas assez de capital disponible pour acheter agressivement de l'Ether avant la fusion. Beaucoup de petits et grands traders ont été ruinés, les grandes sociétés d'investissement ont moins de capital à dépenser et les investisseurs moyens sont découragés.

Après la crise de liquidité induite par la Fed, il y a également moins d'argent flottant sur les marchés traditionnels - en particulier l'argent qui serait réservé aux actifs risqués comme la crypto. C'est le bon moment pour récompenser l'investisseur de détail qui croit en l'Ether et qui a un peu d'argent à investir.

Eric Wall : non tarifé

Eric Wall (également connu sous le nom d'Erica Wall) est un ingénieur logiciel et un analyste des systèmes de crypto-monnaies. Il souligne que la baisse de l'émission d'environ 4 % à environ 0 % a un effet plus important que la récente division par deux du bitcoin. Combiné à l'amélioration de l'ESG (respect de l'environnement) après la fusion - plus de minage signifie plus de « gaspillage » d'électricité - l'Ether deviendra plus conforme aux exigences ESG des investisseurs. Ajoutez à cela le simple fait que, si la fusion est un succès sur le plan technique, c'est un facteur de risque en moins à prendre en compte.

Conclusion : il s'agit de vues à long terme

Sur Twitter crypto, ces trois analystes semblent exprimer l'opinion moyenne selon laquelle l'Ether devrait pouvoir mieux se porter après la fusion. Une mise en garde s'impose : de nombreux analystes ajoutent que leurs prédictions sont à moyen ou long terme. Les effets et les raisons qu'ils mentionnent jouent sur des mois ou des années. Il est tout à fait possible que les jours de turbulence qui suivront la fusion entraînent une chute des prix. Personne ne le sait, bien sûr.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 80 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app