Écrit par Erik Weijers il y a un mois

La Corée du Nord est derrière le piratage de 600 millions de Ronin

Selon le FBI, il est clair qui est derrière le piratage de Ronin : la Corée du Nord. Le piratage, qui a eu lieu le mois dernier, a porté sur plus de 600 millions de dollars : l'un des plus grands piratages de l'histoire de la crypto.

Ronin est une sidechain d'Ethereum, qui alimente le jeu Axie Infinity. Le pont vers le réseau Ronin sera rouvert une fois la faille de sécurité colmatée, a annoncé Ronin. Ronin a également annoncé que toutes les personnes lésées par le piratage seront remboursées. Il s'agit d'une pratique normale : les créateurs ou les bailleurs de fonds d'un projet font cela pour pouvoir donner une seconde chance au projet.

Ce qui est moins courant, c'est qu'il semble qu'un gouvernement soit à l'origine d'un piratage. Si tel est le cas, c'est la première fois qu'un piratage de cette ampleur est perpétré par un pays. Les autorités ont attribué de nombreuses cyberattaques entre 2010 et aujourd'hui au groupe de pirates informatiques surnommé "Lazarus Group". Il existe des liens étroits avec le gouvernement nord-coréen. Le FBI va même jusqu'à dire que Lazarus est financé par la Corée du Nord. Le gouvernement américain a divulgué l'adresse ETH à laquelle l'argent avait été acheminé. Celle-ci sera désormais inscrite sur la liste noire des échanges de crypto.

La Corée du nord pirate depuis des années

Selon la société d'analyse Chainalysis, l'activité de la Corée du Nord a de nouveau augmenté depuis 2021. Auparavant, elle se concentrait surtout sur le piratage de bourses de crypto - aujourd'hui, il s'agit surtout de DeFi. Les ETH pillés (plus de la moitié de tous les butins sont des ETH) sont ensuite passés par ce qu'on appelle des mixers, puis échangés sur des échanges décentralisés et envoyés sur des bourses de crypto asiatiques pour être encaissés en fiat. Soit dit en passant, une grande partie de la crypto qui a été pillée ces dernières années n'a toujours pas été blanchie. Cela, selon Chainalysis, indique un plan bien réfléchi et non une précipitation.

3 milliards de dollars de piratages d'ici 2021, principalement de la part de DeFi

Selon les recherches de Chainalysis, plus de 3 milliards auront été piratés sur les plateformes de crypto d'ici 2021, dont la grande majorité en DeFi. Et 2022 promet d'être une année de plus grand butin. Si les piratages sont bien sûr criminels, d'une certaine manière, ils font aussi partie des risques du DeFi. Du point de vue du verre à moitié plein, les hackers constituent un test de résistance des protocoles, les rendant de plus en plus forts au fil des années.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 70 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app