Écrit par Erik Weijers il y a 4 mois

Le FMI au Salvador : n'acceptez plus les bitcoins comme monnaie légale

Le FMI a exhorté le gouvernement du Salvador à revenir sur la loi qui fait du bitcoin une monnaie légale. Cette loi est en vigueur depuis septembre 2021. Le président du Salvador, Nayib Bukele, a répondu par un amical majeur levé, par le biais d'un meme.

Le FMI a déclaré : « L'adoption d'une crypto-monnaie comme monnaie légale comporte toutefois de grands risques pour l'intégrité financière et du marché, la stabilité financière et la protection des consommateurs. » Cette déclaration fait suite à des discussions entre le FMI et le Salvador.

Le Salvador est un pays qui dépend des prêts du FMI et qui négocie encore ses futurs prêts. Pour cette raison, le pays ne peut être insensible à la pression du FMI. D'un autre côté, le président Bukele a déjà pris la décision radicale de s'éloigner d'un système monétaire qui, selon lui, n'a guère profité au Salvador. Il veut se débarrasser du système basé sur la dette et passer à un étalon bitcoin.

Volcano Bonds

L'une des façons d'y parvenir est de miner des bitcoins à l'échelle nationale. L'énergie géothermique des volcans est la source de ce minage et donc la valeur sous-jacente des « volcano bonds » que le Salvador va émettre. L'émission du premier tour devrait permettre de lever plus d'un milliard de dollars. L'un des futurs clients potentiels des bonds en bitcoins est d'ailleurs MicroStrategy, qui compte déjà plus de 120 000 bitcoins dans ses livres. « Si le marché de ces bonds devient plus liquide », telle était la condition récemment posée par le directeur financier de l'entreprise.

Samson Mow, le CSO de Blockstream, est l'un des architectes des bonds en bitcoins. On lui a demandé si les investisseurs potentiels du bond Bitcoin du Salvador s'inquiétaient de l'avertissement du FMI. Dans un monde basé sur le bitcoin, des organisations comme le FMI et la Banque mondiale ne sont plus vraiment pertinentes. Elles ne sont pertinentes que parce qu'elles peuvent créer de l'argent à partir de rien. Vous ne pouvez pas faire cela avec le standard Bitcoin. [...] C'est ainsi que l'argent est censé être. Pas un mécanisme de surveillance ou un outil pour imposer vos politiques économiques à une autre nation.

Un autre pays adopte le bitcoin ?

La réponse du FMI intervient au moment où Max Keiser, le « grand prêtre du bitcoin », affirme avoir reçu la confirmation qu'un autre pays d'Amérique du Sud va suivre les traces du Salvador et adopter le bitcoin.

Le FMI s'inquiéterait-il de voir un trop grand nombre de ses « clients » passer à « la concurrence » ?

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 70 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app