Erik Weijers, il y a 4 mois

L'EDF exploite des nodes Ethereum

Selon un rapport récent, l'entreprise énergétique française EDF gère plus de 150 nodes Ethereum. Sous l'égide d'une filiale, Exaion, EDF gère elle-même 10 nodes Ethereum. 140 nodes Ethereum sont gérés pour le compte de clients d'EDF. « Nous voulons devenir l'Amazon Web Services du web3 », a déclaré le PDG d'Exaion au média cryptographique Big Whale. 

Des nodes Ethereum appartenant à l'État

EDF est la cinquième plus grande entreprise de services publics en Europe. Ce qui est encore plus remarquable, c'est peut-être que l'entreprise appartient à l'État. Qui aurait cru qu'un État-nation aimerait autant Ethereum ? Cela a quelques implications possibles intéressantes, une fois que vous réalisez que l'État français est maintenant un validateur important de la blockchain Ethereum. Certaines personnes pourraient s'en réjouir, d'autant plus que tant de validateurs d'Ethereum sont désormais concentrés dans un seul pays : les États-Unis. D'autres souhaiteraient que les validateurs soient gérés par des utilisateurs « normaux » plutôt que par des entreprises publiques. Pour EDF, il s'agit simplement d'une belle source de revenus.

EDF semble avoir été un peu timide quant à sa nouvelle entreprise, puisqu'elle a lancé sa filiale en 2020 sans faire de bruit. Outre les nodes Ethereum, Exaion gère 150 autres nodes de blockchains telles que Tezos, Avalanche, Cosmos et Polkadot. Exaion s'est tenu à l'écart du bitcoin, en raison de sa consommation d'énergie, qui pose problème à l'entreprise. Les nodes qu'elle exploite sont tous des réseaux de proof-of-stake (Ethereum est passé au proof-of-stake il y a un mois) qui correspondent parfaitement aux exigences ESG de la plupart des entreprises.

Deutsche Telecom gère également un validateur

La nouvelle concernant EDF est moins exceptionnelle qu'il n'y paraît à première vue. Le géant des télécommunications Deutsche Telekom, société mère de T-Mobile, a récemment annoncé qu'il allait mettre en place un validateur pour le staking d'Ethereum. Il souhaite permettre aux clients de participer à la validation des transactions sans avoir à gérer eux-mêmes un validateur.

Le géant allemand des télécommunications est impliqué dans la crypto depuis un certain temps. L'année dernière, il a investi dans Celo, une startup blockchain qui fournit des services mobiles. Deutsche Telekom fournit également des services de staking pour Flow, Celo et Polkadot.

Articles en vedette
Articles liés
Floki vote sur la proposition de brûlage : le prix se porte bien

janv. 27, 2023

L'organisation autonome décentralisée (DAO- Decentralized Autonomous Organization) de Floki va voter sur une proposition visant à brûler (retirer de la circulation) 55 millions de dollars de FLOKI. Si cette proposition est adoptée, quelque 4,97 trillions de tokens FLOKI dans le pont Floki seront brûlés. 

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 80 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

  • 2525 Ventures B.V.
  • 3014 DA Rotterdam
  • The Netherlands
Plus d'info
  • À propos de LiteBit
  • Carrières
  • Support
  • Vendre
  • Nouvelles
  • Éducation
  • Affiliates
S'abonner aux mises à jour

Inscrivez-vous pour rester informé via nos mises à jour par e-mail

S'inscrire
Explorez les cryptos populaires
© 2023 LiteBit - Tous les droits sont réservés