Robert Steinadler, il y a 7 mois

Adoption massive : 44 pays parlent de Bitcoin cette semaine au Salvador

Le Salvador n'est pas le seul pays au monde à avoir adopté le bitcoin comme monnaie. Le mois dernier, la République centrafricaine a entrepris sa propre démarche pour adopter la norme Bitcoin, mais elle est toujours confrontée à des problèmes. C'est aujourd'hui que le président Nayib Bukele a annoncé la tenue d'une conférence sur le bitcoin à San Salvador entre les responsables de 44 pays.

Est-ce le début de quelque chose de plus grand et d'autres pays suivront-ils les traces du Salvador ?

Bitcoin est l'inclusion financière

L'un des principaux problèmes des pays en développement est que la majorité de la population n'est pas bancarisée ou n'a qu'un accès très limité aux produits bancaires et financiers. L'absence d'infrastructure financière a un impact considérable sur l'économie de chaque pays et entraîne des coûts élevés.

Le bitcoin permet l'inclusion financière en supprimant les intermédiaires et en mettant effectivement une banque dans la poche de chacun. Il peut être un grand stimulant pour l'économie et même améliorer les transferts de fonds des transactions internationales.

La conférence sera l'occasion pour le Salvador de discuter des implications de l'adoption du bitcoin et de sa reconnaissance comme monnaie légale. Bien que le pays ait fait tout ce qui était en son pouvoir pour mettre en place une infrastructure Bitcoin, y compris la possibilité d'échanger à tout moment des dollars contre des BTC, de nombreux Salvadoriens préfèrent encore l'argent liquide à la crypto.

L'Afrique domine le marché

La majorité des pays qui prendront part à la conférence de demain sont africains, mais plusieurs pays d'Amérique du Sud y participeront également. Des délégations notables viennent du Pakistan, de l'Égypte, de l'Équateur et du Nigeria.

Une carte thermique montrant les pays participant à la conférence de demain. | Source : Bitcoin-Kurier

Selon le président Bukele, les participants seront composés de 32 banques centrales et de 12 autorités financières. S'il est clair que le bitcoin sera discuté, la question de savoir si ces pays adopteront le bitcoin reste ouverte. Le FMI a critiqué à plusieurs reprises la décision du Salvador et a averti que Bitcoin pourrait avoir un impact négatif sur le pays.

Les bitcoiners, quant à eux, ont fait remarquer que le FMI ne faisait qu'utiliser son pouvoir pour accroître l'hégémonie du dollar et que la plupart des problèmes soulevés par le FMI avaient déjà été résolus par le passé. Il semble que si un pays est prêt à adopter le bitcoin, il ne lui reste que peu ou pas d'autres options pour améliorer la situation. Bien que le FMI s'engage à aider les pays en développement, il semble qu'ils ne quitteront jamais leur statut, ce qui entraîne une spirale d'autres problèmes.

Articles en vedette
Articles liés
La version 24 de Bitcoin Core suscite une controverse au sujet de la fonctionnalité RBF

nov. 28, 2022

Bitcoin Core a activé la version 24 et a apporté quelques nouvelles fonctionnalités qui ont suscité une controverse au préalable. Le logiciel est l'épine dorsale de Bitcoin et est utilisé par des millions d'utilisateurs dans le monde. Qu'est-ce que le remplacement par des frais et pourquoi cette fonctionnalité suscite-t-elle une controverse huit ans après son introduction dans Bitcoin ?

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 80 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

  • 2525 Ventures B.V.
  • 3014 DA Rotterdam
  • The Netherlands
Plus d'info
  • À propos de LiteBit
  • Carrières
  • Compte professionnel
  • Support
  • Vendre
  • Nouvelles
  • Éducation
S'abonner aux mises à jour

Inscrivez-vous pour rester informé via nos mises à jour par e-mail

S'inscrire
Explorez les cryptos populaires
© 2022 LiteBit - Tous les droits sont réservés