LiteBit

Écrit par Robert Steinadler il y a 9 mois

Solana expliqué : Qu'est-ce que c'est et pourquoi les transactions sont si rapides ?

Solana est peut-être l'une des technologies blockchain les plus remarquables en termes d'évolution des prix en 2021. Avec une hausse de plus de 35 000 % par rapport à son plus bas niveau historique en 2020, Solana est non seulement l'une des cryptos les plus performantes, mais aussi l'une des dix premières en termes de capitalisation boursière. De nombreuses plateformes de contrats intelligents ont tenté de défier Ethereum, mais aucune n'a réussi jusqu'à présent. Solana n'est pas nécessairement un autre "tueur d'Ethereum", car il propose une technologie qui a ses propres mérites. Néanmoins, lorsqu'il s'agit de finance décentralisée, Solana doit offrir une gamme de produits et de protocoles similaire à celle d'Ethereum.

L'argument de vente unique de Solana est sa vitesse et son débit de transactions. Apparemment, cela a attiré beaucoup d'attention. L'ancienne première dame Melania Trump et Justin Bieber proposent leurs NFT sur Solana et Michael "Air" Jordan a annoncé le lancement d'une plateforme construite sur Solana pour connecter les athlètes et leurs fans.

Mais qu'est-ce qui se cache réellement derrière cette technologie et va-t-elle durer malgré les quelques tentatives des stars de monnayer l'engouement pour les NFT ?

Qu'est-ce que Solana ?

Solana est une blockchain qui est développée par Solana Labs et qui a été fondée au cours de l'année 2017. Bien que l'entreprise soit responsable de son développement initial, la blockchain Solana elle-même est open-source. La Solana Foundation veille au développement et est basée à Genève, en Suisse, tandis que la société qui a lancé Solana est basée à San Francisco.

Le principal cas d'utilisation de Solana est celui des applications décentralisées qui offrent une grande évolutivité. L'objectif déclaré est d'intégrer un milliard de personnes dans l'écosystème d'applications décentralisées de Solana. Solana est capable de gérer un grand nombre de transactions à un coût minimal.

Alors qu'il peut théoriquement gérer jusqu'à 710 000 transactions par seconde, il parvient encore à traiter 50 000 transactions par seconde en moyenne sur le réseau principal. Il convient de mentionner que le logiciel est toujours considéré comme une version bêta et que Solana a connu une panne après un trafic intense de robots en septembre 2021. Atteignant un pic de 400 000 TP/s, le réseau a dû s'arrêter pendant plusieurs heures.

La monnaie native de Solana est le token SOL et la plus petite dénomination est 1 Lamport qui équivaut à 0,000000001 SOL. La plus petite unité porte le nom de l'informaticien Leslie Lamport, connu pour ses travaux sur les systèmes distribués.

La preuve de l'historique - Un nouveau concept

Contrairement au bitcoin, la blockchain Solana n'est pas basée sur la preuve de travail (PoW – proof of work) et n'est pas non plus exactement une blockchain classique à preuve d'enjeu (PoS – proof of stake). Elle est alimentée par un mélange de PoS et d'une nouvelle solution appelée preuve de l’historique (PoH - proof of history).

La preuve de l’historique introduit un horodatage cryptographique qui permet à chaque validateur du réseau d'identifier l'ordre correct des transactions ou des événements. Elle permet de créer un enregistrement historique qui prouve qu'un événement s'est produit. En effet, tous les nœuds de la blockchain Solana peuvent s'accorder sur l'heure dans le réseau sans avoir besoin de communiquer et de se mettre d'accord entre eux sur l'heure qu'il est.

Au lieu de cela, chaque validateur est tenu de faire fonctionner sa propre horloge en résolvant constamment une fonction de retard vérifiable basée sur SHA256. Les nœuds peuvent se mettre d'accord sur l'heure avant le consensus sur les transactions, créant ainsi un environnement capable de gérer plus de transactions que toute autre technologie blockchain.

La preuve de l'historique n'est pas un mécanisme de consensus d'un point de vue technique, mais elle est essentielle à la rapidité de Solana car elle permet à sa blockchain de preuve d'enjeu de s'échelonner mieux que de nombreuses autres technologies de blockchain.

Solana propose le staking

Solana offre également la possibilité de créer des revenus supplémentaires grâce au staking. Les stakers doivent déléguer leurs tokens SOL afin d'obtenir des revenus par le biais de récompenses par blocs. Ce système est très similaire à celui d'Ethereum 2.0 ou de Polkadot, où les investisseurs peuvent prendre part au staking en déléguant leurs fonds.

En effet, le staking Solana devient accessible même aux investisseurs particuliers puisqu'ils peuvent miser de petits montants. Les pools de staking ou les pools de staking liquide offrent généralement un taux annuel compris entre 4 % et 6 %.

Il est à noter que les wallets courants pour Solana, comme Phantom, ont une fonction de staking intégrée qui permet aux utilisateurs de choisir entre des pools de staking prédéfinis et qui rend l'accès au staking très facile, pratique et intuitif.

Solana offre un vaste écosystème DeFi

Au moment de la rédaction de cet article, la blockchain Solana a une valeur totale bloquée d'environ 12 milliards de dollars US et une quantité croissante de protocoles DeFi. Ces protocoles offrent une variété de cas d'utilisation et de services, parmi lesquels le prêt, le commerce, et même le commerce de marge et de produits dérivés. Grâce à la vitesse de transaction inégalée et aux faibles coûts de transaction, beaucoup de ces applications peuvent offrir des services qui ne sont pas possibles sur d'autres solutions à couche unique ou qui les obligeraient à opter pour une deuxième couche.

Quelques protocoles notables sont :

  • Raydium
  • Serum
  • Solend
  • Solfarm (anciennement connu sous le nom de Tulip)

Veuillez noter que ces exemples sont fournis uniquement à titre d'information et qu'aucun de ces protocoles n'est approuvé par LiteBit ou notre personnel. Il y a un total de 41 protocoles actifs au moment de la rédaction de ce document et on peut s'attendre à ce que ce nombre augmente au cours de l'année 2022.

Solana est-il le « tueur d'Ethereum » ?

Dès qu'une blockchain offre des fonctionnalités de contrat intelligent, l'expression « Ethereum killer » (tueur d’Ethereum) est en quelque sorte lancée dans les médias. Cela a également été le cas pour Solana et pour de nombreuses autres plateformes. Il n'y a pas de concurrence directe entre les deux technologies, mais il est vrai qu'elles offrent toutes deux des plateformes deFi et NFT.

Les deux ont été un facteur de croissance de l'Ethereum. Il y a quelques points qui parlent en faveur de Solana et quelques points qui parlent contre elle.

Pours

  • Les frais de transaction ne dépassent pas 0,00025 dollar US en moyenne.
  • Les transactions sont confirmées en quelques secondes
  • Solana gère environ 50 000 TP/s, contre 15 TP/s pour Ethereum.

Contres

  • Le réseau Solana est tombé en panne une fois et est toujours en phase bêta.
  • Ethereum possède le plus grand réseau en termes d'utilisateurs et de protocoles.
  • Ethereum 2.0 pourrait éliminer certains avantages que Solana possède à ce stade.

Au bout du compte, il n'y a pas de vainqueur incontestable dans la comparaison des deux technologies. Il semble que ce soit au marché de décider laquelle va gagner la course, s'il y en a une. Il est également tout à fait possible que les deux technologies coexistent.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 80 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app