invest-about

Écrit par Erik Weijers il y a 2 mois

Qu'est-ce que le yield farming?

Avec le yield farming, vous laissez votre crypto travailler pour vous dans le monde de la Decentralized Finance (DeFi). Tout comme vous le feriez sur un compte d'épargne traditionnel. De plus, dans DeFi, vous obtenez des intérêts (rendement) en échange du fait que vous y déposez votre argent.

Jusqu'à présent, aucune différence. Mais dans DeFi, les taux sont plus élevés, et le processus est plus décentralisé - et aussi compliqué que vous voulez le rendre. En plus de cela, chacun travaille à partir de son propre wallet (comme MetaMask) et il n'y a pas de service d'assistance que vous pouvez appeler.

Dans DeFi, toutes sortes de processus bancaires qui passent normalement par un organisme central sont répartis entre les utilisateurs. Traditionnellement, ce sont les banques qui gagnaient de l'argent en échangeant de la monnaie - maintenant, ce sont les utilisateurs qui mettent leur capital à disposition pour les transactions d'autres personnes. Les utilisateurs sont récompensés pour cela. De cette manière, chacun devient un teneur de marché.

Pools de liquidité et rendement

Les participants placent leurs crypto, par exemple, dans des pools, afin de créer ensemble une place de marché. Après tout, il faut du capital pour avoir une plateforme de prêt, d'emprunt et d'échange qui fonctionne. Et ce capital en crypto est réparti sur des centaines de cryptos différentes. Rencontre : les pools de liquidité.

Supposons que j'ai acheté un YippieCoin (fictif) et que je crois en un avenir long et prospère pour cette crypto. Au lieu de simplement détenir mes YippieCoins, je les place dans un pool de liquidité d'un protocole DeFi. Par exemple, dans un pool qui permet aux gens d'acheter des YippieCoins avec un stablecoin, disons USDT. C'est donc le pool de liquidité YippieCoin/USDT : en gros, un contrat intelligent élaboré dans le code de programmation, qui verrouille les cryptos. En échange de la possibilité que je donne aux autres utilisateurs d'acheter, d'emprunter ou de prêter des YippieCoin, je reçois une récompense. Cette récompense est payée en crypto bien sûr. C'est l'un des multiples types de retours (rendement) dans DeFi.

Alors, qu'est-ce que le farm ?

La forme la plus simple pour gagner du rendement consiste simplement à mettre vos cryptos à disposition dans un protocole comme Aave ou Compound. Vous obtenez en retour des intérêts, payés dans votre propre crypto. C'est très facile et les pourcentages, comme mentionné, sont plus élevés - sans surprise - qu'avec un compte d'intérêt traditionnel. Les pourcentages fluctuent cependant beaucoup plus.

Mais si vous voulez vraiment faire du farm, vous allez un peu plus loin. Les vrais farmers choisissent soigneusement un protocole DeFi qui offre les pourcentages les plus élevés sur certains pools de liquidités. Un tel protocole cherche à lever des capitaux rapidement avec des pourcentages à deux chiffres. Le rendement est payé dans les propres cryptos du protocole. Il s'agit de tokens dits de gouvernance, qui donnent des droits de vote dans le protocole. Dans le cas de Compound par exemple, un pionnier dans ce domaine, le token est COMP. Le fait que la distribution se fasse dans la propre monnaie du protocole est un moyen pour la nouvelle plateforme DeFi de diffuser une sorte de propriété partagée parmi les utilisateurs et de faire décoller une communauté. Les farmers espèrent à leur tour que la valeur de ces nouvelles cryptos augmentera. Ils seront alors les premiers à posséder ces cryptos : à ce stade précoce, elles ne sont pas encore en vente sur des bourses centralisées comme Coinbase, FTX ou LiteBit.

DeFi dégénère

Parce que le véritable farmer veut faire fructifier chaque parcelle de son capital, il essaiera également de monétiser ces tokens de gouvernance nouvellement acquis. Par exemple, en les déposant auprès d'un autre protocole et en recevant en retour un autre token de gouvernance. Et ainsi de suite...

Certains amoureux de DeFi ne pensent pas que cela va assez loin et paieront par exemple des taux d'intérêt élevés pour emprunter davantage, tant qu'ils obtiennent le token de gouvernance du protocole en retour. Là encore, ils espèrent que le prix de la nouvelle crypto augmentera beaucoup plus que les intérêts qu'ils paient.

Dans le monde du yield farming, les utilisateurs peuvent essayer de le rendre aussi compliqué et lucratif qu'ils le souhaitent - avec, bien sûr, les risques que cela comporte. Par exemple, en utilisant l'effet de levier de l'empilement des prêts. Le principe du yield farming est le suivant : les utilisateurs placent leurs cryptos en garantie pour emprunter d'autres crypto. Cette autre crypto, ils la mettent à leur tour en garantie pour un autre prêt, et ainsi de suite. Cela crée une chaîne de rendements en tokens. Mais lorsque les prix chutent de façon spectaculaire, le château de cartes s'effondre.

Le nombre de protocoles et de combinaisons de stratégies est énorme. D'où le terme DeFi Degenerate (DeFI degen) qui a été inventé (jeu de mots) pour les farmers qui sont totalement accros. Pour les investisseurs plus passifs, il existe donc des applications destinées à externaliser la détermination d'une stratégie de farming. Yearn Finance, par exemple, propose des "coffres-forts" à cet effet.

Les principales plateformes de yield farming

Parmi les plateformes de yield farming qui sont populaires depuis quelques années déjà, citons Uniswap, Pancakeswap, Curve Finance et Aave.

Les risques

Le plus grand risque du farmer novice est d'essayer des stratégies qui ne sont pas à sa portée, comme l'effet de levier mentionné plus haut. En outre, il est risqué de cacher des milliers de dollars ou plus de crypto dans MetaMask ou une application similaire. Il s'agit simplement d'extensions de navigateur qui sont susceptibles d'être piratées. De plus, si vous perdez la phrase de démarrage et oubliez votre mot de passe, vous perdez votre argent. C'est peut-être là le plus grand risque : votre propre mauvaise gestion des stratégies et des fonds.

Un obstacle technico-financier délicat, même pour les plus avancés, est le phénomène de la perte impermanente. Il s'agit de la perte de votre investissement dans un fonds par rapport à ce qu'il aurait été si vous n'en aviez rien fait. La perte impermanente signifie quelque chose comme une perte non réalisée. Mais au moment où vous retirez votre capital du pool, elle n'est que trop réelle. La perte impermanente se produit lorsque les fluctuations de prix sont importantes. Par exemple, qu'arrive-t-il au pool de liquidités d'ETH et d'USDC si la valeur d'ETH augmente fortement ? Il faut alors vendre de l'ETH contre de l'USDC pour que le ratio reste correct. Si, par la suite, vous retirez vos ETH et USDC du pool, dans cet exemple, vous récupérerez moins d'ETH et plus d'USDC que vous n'en aviez mis. Vous avez réalisé un bénéfice, en partie grâce aux intérêts. Mais ce bénéfice pourrait être inférieur à celui que vous auriez réalisé si vous n'aviez pas placé vos ETH dans le pool au départ.

En dehors de ce problème pratique, il existe des risques systémiques. Il est certain que les protocoles DeFi naissants n'ont pas encore été beaucoup testés. Ils sont des cibles pour les pirates informatiques. Par conséquent, il arrive occasionnellement que des fonds soient volés. Certes, les utilisateurs sont souvent indemnisés par les investisseurs derrière le protocole. Mais tout de même.

Conclusion

Cela dit, DeFi est un excellent terrain de jeu pour expérimenter ce que c'est que d'être un teneur de marché. Une autre façon pour les crypto de tenir la promesse de devenir votre propre banque. Tant que vous acceptez les risques encourus, vous pouvez également vous attendre à une belle récolte de cryptos.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 70 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app