LiteBit

il y a 3 mois

Uniswap face à la réglementation - Pourquoi la SEC s'en prend-elle à DeFi ?

Uniswap est le plus grand protocole DeFi au monde. Il a non seulement joué un rôle important dans la popularisation de la finance décentralisée, mais il a également ouvert la voie à Ethereum pour devenir la plateforme numéro un en termes de DeFi. Mais plus récemment, Uniswap a fait l'objet d'un examen minutieux de la part de la Security and Exchange Commission (SEC) aux États-Unis.

De nombreux partisans de la finance décentralisée ont souligné par le passé que le DeFi ne pourrait jamais être réglementé. La SEC, cependant, semble désireuse de trouver un moyen de classer ce que fait la finance décentralisée et, en particulier, Uniswap.

SEC doit prouver quelque chose

La SEC est impatiente d'en savoir plus sur DeFi, et pas seulement parce qu'il s'agit d'une nouvelle technologie. Contrairement à de nombreuses crypto-monnaies, dont le bitcoin, les protocoles du DeFi sont souvent développés par des entreprises plutôt que par des développeurs pseudonymes.

Cela étant dit, ces entreprises pourraient tomber sous la réglementation des autorités locales et sont tenues à des normes différentes. Pour l'instant, il semble que la SEC se soit intéressée à Uniswap Labs : la société qui est responsable du développement de l'échange décentralisé le plus célèbre du monde.

Au moment où nous écrivons ces lignes, les différentes versions d'Uniswap détiennent une valeur totale de 8 milliards de dollars (environ 6,74 milliards d'euros). Selon le Wall Street Journal, la SEC s'intéresse particulièrement au marketing d'Uniswap et à la manière dont la plateforme est utilisée par ses visiteurs.

Qu'est-ce que cela signifie pour UNI ?

Même si l'ouverture d'une enquête par la SEC semble assez spectaculaire, il n'y a pas lieu de s'en inquiéter. En effet, Uniswap est entièrement décentralisé et le jeton UNI également. Le stockage, l'envoi et la réception d'UNI sont aussi sûrs qu'ils l'ont toujours été.

En outre, la réglementation n'est pas une mauvaise chose. Elle signifie que la finance décentralisée est reconnue, et tout comme toutes les lois et tous les changements que nous avons vus ces dernières années n'ont pas arrêté le Bitcoin, il est improbable que les régulateurs arrêtent DeFi. Il pourrait même s'avérer être une bonne chose de tenir les développeurs et les entreprises à une norme plus élevée ou certaine. Après tout, ils sont en quelque sorte affiliés à l'argent des investisseurs qui utilisent ces protocoles.

La réglementation des crypto-monnaies a généralement apporté plus de protection aux clients de détail et s'est avérée être dans leur meilleur intérêt. Ce n'est donc pas une mauvaise chose du tout si les régulateurs tentent de mettre la main sur un marché qui manque généralement d'institutions centralisées.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 40 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app