L'œil qui voit tout: les oracles expliqués

il y a un mois

L'œil qui voit tout: les oracles expliqués

Les oracles ont de plus en plus d’importance dans les écosystèmes blockchain. Ils aident à aller au-delà de la blockchain elle-même. Mais comment fonctionnent-ils et qu'ont-ils à offrir?

Réduire l'écart

Une blockchain peut être utilisée pour beaucoup de choses. La plupart de ces cas d'utilisation sont basés sur des contrats intelligents. Si vous ne les connaissez pas, vous voudrez peut-être lire d'abord notre article sur les contrats intelligents.

Bien qu'un tel contrat offre de nombreux cas d'utilisation dans tout le secteur, ils ont tous un problème commun. Ils ne sont pas capables de combler le fossé entre le contrat intelligent et les données du monde réel. Supposons que vous exécutiez la gestion de la chaîne d'approvisionnement sur un contrat intelligent, le contrat lui-même est immuable et une fois que les données sur les produits sont écrites sur la chaîne, vous disposez d'un ensemble de données fiable.

Mais comment savoir comment faire confiance aux données de la chaîne? Par exemple, qui s'assure que la dernière livraison de 1000 pommes était vraiment une livraison de 1000 pièces et non de 999?

C'est là que les oracles entrent en jeu. Ils réduisent l'écart entre les contrats intelligents et ce qui se passe dans le monde réel. Il existe différents types d'oracles:

  • Oracles logiciels
  • Oracles matériels
  • Oracles humains
  • Oracles centralisés et oracles décentralisés
  • Oracles entrants et sortants

Les problèmes qui surviennent avec les oracles

C'est la nature d'un oracle de ne pas faire partie de la blockchain elle-même. C'est plus un type d'interface qui peut se présenter sous différentes formes comme vous pouvez le voir dans la liste ci-dessus. Par conséquent, les oracles sont toujours considérés comme un point de défaillance unique, car il est très difficile de garantir que personne ne manipule les données.

Une caractéristique commune est la possibilité de relier les données existantes et vérifiées à la blockchain, en connectant simplement les deux flux de données. Cela montre qu'ils servent un objectif très important, mais restent vulnérables.

Il se peut que les utilisateurs et les entreprises doivent toujours faire confiance à une solution qui n’est pas parfaite. Mais disons simplement qu'un robot compte les pommes dans notre exemple et écrit les données dans une feuille Excel qui est pontée sur la blockchain. De cette façon, il y a toujours la possibilité que le robot tombe en panne ou que la feuille Excel soit confrontée à une sorte de corruption de données.

Dans les deux cas, un oracle garantit que ces données sont livrées avec une sorte d'intégrité. Même si cela pourrait être 999 pommes à la fin.

Plus de questions?

Échangez n'importe quand, n'importe où

Augmentez votre impact commercial et votre temps de réaction dans plus de 50 crypto-monnaies via un accès instantané à votre portefeuille avec l'application LiteBit.

app