LiteBit

Écrit par Erik Weijers il y a 2 mois

Le cycle de quatre ans appartient-il au passé ?

C'est l'une des premières choses que l'on entend quand on se lance dans les cryptos : il y a un marché haussier et un marché baissier, et ils s'additionnent pour former un cycle de quatre ans. Les plus fortes hausses de prix se produisent toujours l'année qui suit le halving du bitcoin. Mais est-ce toujours vrai ? Si nous copions-collons les mouvements de prix traditionnels sur le cycle actuel, nous devrions être en phase de manie à l'automne 2021. Avec des hausses de prix féroces pour le bitcoin. Bien que nous ne puissions pas nous plaindre du prix, ces énormes augmentations de plusieurs centaines de pour cent ne se produisent pas pour le moment.

Que se passe-t-il ? Le marché a-t-il changé ? Avec beaucoup de prudence, nous pouvons affirmer que ce cycle est différent de ceux de 2017 et 2013 - même si, il faut bien l'admettre, jusqu'à récemment, le cycle actuel était très similaire à celui de 2013. Une hausse féroce suivie d'une correction un peu plus durable. Sauf que la deuxième hausse violente jusqu'à présent n'a pas eu lieu.

De nouveaux acteurs plus importants sur le marché

Une nouvelle légion de joueurs est entrée sur le terrain de jeu des cryptos. À cet égard, le marché est différent de celui de la dernière explosion du prix du bitcoin, en 2017. Les plus gros acteurs du marché des capitaux se comportent différemment des petits gars de l'époque. Ils cèdent moins à la fomo (fear of missing out). Leur comportement d'achat tend vers l'accumulation continue. Certains rééquilibrent la part des cryptos dans leur portefeuille une fois par trimestre. D'autre part, ils ont des boutons sur lesquels ils peuvent appuyer pour maintenir le prix dans une certaine zone. Dans l'environnement de marché actuel, les outils financiers sont disponibles pour " shorter " le marché au moment où de nombreux petits investisseurs perdent la tête. Les grands acteurs disposent également d'un capital suffisant pour y parvenir.

Effet moindre des mineurs et du halving

Jusqu'à récemment, les mineurs étaient les seuls participants vraiment importants du marché. Après chaque halving quadriennal, ils n'avaient soudainement plus que la moitié des bitcoins disponibles sur le marché. Cela a provoqué un choc des prix et une frénésie qui s'est développée, au point que tout le monde et sa belle-mère ont voulu se lancer dans le bitcoin aussi. Non seulement la domination de ces mineurs sur le marché est plus faible que lors des cycles précédents, mais l'effet du halving lui-même diminue également. Certes, la récompense par bloc est toujours divisée par deux tous les quatre ans, mais l'effet de choc qu'elle provoque est de plus en plus faible. La récompense en bloc passera de 6,25 à 3,125 en 2024. L'effet relatif est moins important que la baisse de 50 à 25 après le premier halving. Lorsque vous remplissez votre piscine, le fait de presser un tuyau d'incendie a un effet plus important que le fait de presser un tuyau d'arrosage.

Diminution de la domination du bitcoin

Un autre facteur qui pourrait contribuer à une rupture du cycle quadriennal est la domination progressivement déclinante du bitcoin. Ethereum, par exemple, ne fonctionne pas avec des halvings tous les quatre ans. Le reste du marché des cryptos a également un calendrier d'émission différent de celui du Bitcoin. Actuellement, le bitcoin représente toujours plus de 40 % de la valeur marchande totale de l'ensemble du marché des cryptos. Ce chiffre était supérieur à 90 % jusqu'au printemps 2017.

Le dernier cycle ou un cycle plus long ?

Willy Woo, analyste de la chaîne, suppose qu'en raison de ces effets, le prix du bitcoin ne se comportera plus selon un cycle de quatre ans. Au lieu de cela, il continuera à monter selon une "marche aléatoire". Avec des mouvements de prix moins explosifs ou des marchés baissiers prolongés. Mais avec des corrections de quelques mois ici et là, comme celle du printemps 2021. Soit dit en passant, il s'agit toujours de corrections importantes si on les compare aux marchés des actions. L'estomac de chacun sera sans doute encore mis à l'épreuve, quel que soit le déroulement exact de ce cycle et des cycles à venir.

Benjamin Cowen fait partie d'un groupe croissant d'analystes techniques qui croient aux cycles récurrents, mais il note qu'ils sont de plus en plus longs. En mesurant le temps écoulé entre le halving et le sommet du marché haussier, on constate que le cycle de 2017 a duré 35 % de plus que celui de 2013. Le récent sommet historique de novembre 2021 rend déjà le cycle actuel plus long que le précédent - et pourrait se prolonger bien au-delà de 2022, selon Cowen.

Trader à tout moment, n'importe où

Augmentez votre impact de trading et votre temps de réaction dans plus de 60 crypto-monnaies grâce à l'accès instantané à votre portfolio avec l'application LiteBit.

download-app